Bilan du Toukouleur 2015

CCL 1 Oct 2015 - 17:00

Toukouleur – 23 mai 2015

Centre Culturel de Luminy

Bilan rédigé le 01 septembre 2015

 

Festival Toukouleur 2015

 

Introduction

 

                Encore une belle réussite pour le festival Toukouleur qui s'est déroulé le 23 mai 2015 sur le campus de Luminy, en bordure des calanques de Marseille. Pour sa 22e édition, le Toukouleur avait pour thématique « les utopies réalisables » : solutions concrètes à des problèmes de sociétés, susceptibles d'être mises en place à diverses échelles (région, ville, village, quartier). Pour cela, des associations qui se mobilisent dans le secteur social, environnemental, ou énergique étaient présentes tout l'après-midi pour présenter leurs activités en tenant un stand sur le site du festival. Et comme à d'habitude, des étudiants du campus ont préparé des plats venus du monde entier, le tout ponctué d'un grand concert sur scène où plusieurs artistes se sont relayés toute la soirée. Le tout dans le respect le plus total du site exceptionnel sur lequel nous nous trouvions, avec la mise en place de mesures pour limiter notre empreinte carbone.

                Le principal public visé ici était bien entendu les étudiants du campus, mais également tout le personnel de l'université, et plus généralement tous les acteurs du campus, qu'ils soient professionnels, universitaires, agents d'entretiens, administration, etc... Ce festival s'est inscrit dans une démarche de rencontre entre associatifs et acteurs de la vie du campus, autour des valeurs telles que la solidarité ou l'environnement, pour que chacun puisse apprendre de nouvelles choses, que des liens se créent et que puissent émerger de nouveaux projets.

 

Mise en place

En amont

                Dès le mois de novembre 2014, une équipe d'une dizaine d'étudiants bénévoles se sont attelés à la préparation du festival. Autant sur des aspects pratiques (création de décorations en papiers, guirlandes, pancartes informatives, sérigraphie de t-shirts, etc...) que sur des aspects administratifs : autorisations d'occupation du terrain, demande de prêt de matériel auprès de la mairie, demandes de subventions, etc... C'est ainsi que le FSDIE et le Crous nous ont subventionné la majeure partie des frais du festival. Sans cette contribution, le Toukouleur 2015 n'aurait jamais pu avoir lieu. Merci !

                Au niveau de la communication en amont, l'affiche (en pièce jointe) a été dessinée et peinte à la main par une membre bénévole de l'association, et a servi pour toute la communication du Toukouleur 2015. De plus, plusieurs organismes ont relayé l'information (cf. « Articles de presse » ci-joint). Nous avons même été invités lors de deux émissions de radios locales pour présenter le festival : « Radio Fly Foot Selecta » et Radio « Zinzine ».

 

 

La veille et le jour J

                La mise en place effective du festival n'étant pas une mince affaire, nous avons eu besoin de nombreux bénévoles. En tout, une cinquantaine d'étudiants et personnels bénévoles se sont relayés les 22, 23 et 24 mai. Ces nombreux bras ont été indispensables pour le bricolage et l'agencement et du festival en lui-même ainsi que son rangemennt. L’attente pour acheter la monnaie du festival (commencer par dire qu'il y avait une monnaie local sur site non ? Le Puget!!) était animée par des étudiants, de même que la tenue du bar, de la cuisine et du stand information.

                Nous avons également mis en œuvre de nombreux moyens logistiques lors de l'installation : location d'un camion de 20m3 pour les transports logistique (scène, tables, matériel en tout genre) ; location d'un camion frigorifique pour le transport et le stockage de la nourriture ; construction de toilettes sèches à partir de matériel de récupération ; création de structures de décoration artisanale (insectes en papier, guirlandes, …) ; location de barrières et d'une scène ; emprunt de tables et de chaises à l'université ; construction de stands en palettes ; tenue de stands à l'intérieur du campus à l'approche du festival (musique, distribution de tracts, atelier jongle) ; etc.. Les bénévoles du festival étaient facilement reconnaissable grâce aux T-shirts sérigraphiés à la main par les bénévoles de l'atelier sérigraphie mis en place hebdomadairement depuis deux ans sur le campus par le CCL.

 

Déroulement du festival

 

                Le 23 mai à 15h, le festival Toukouleur a ouvert ses portes. Entrée libre et gratuite, l'ensemble des stands (associatifs et du Centre Culturel de Luminy) étaient en place.

Cuisine du monde

                Les stands de cuisine du monde ont encore eu un franc succès cette année. Plus d’une vingtaine de cuisiniers se sont réunis pour préparer dans la bonne humeur des plats de tous les horizons.

Les festivaliers ont ainsi pu se régaler avec du curry vert thaïlandais, du locrio de arenque de République Dominicaine, du mafé de Côte d’Ivoire, de la poutine du Quebec, et bien d'autres plats dont des kebabs végétariens.

De nombreux jus de fruits bios et sodas équitables ont été proposés pour accompagner ces plats, ainsi qu’un stand de thés et de cafés proposé par Artisans du Monde.

Plusieurs Food Trucks se sont aussi déplacés pour l’occasion. Le public a donc pu retrouver les glaces artisanales de l’Ice Cool Truck, ainsi que le camion de Mister Churros (étudiant de Kedge BS). Une nouveauté par rapport à l'année dernière, le Petit Tonkinois, camion de nourriture asiatique et camion à pizzas proposaient aussi de quoi se régaler.

 

Village associatif

                Le Toukouleur est aussi l’occasion pour le public luminyen de rencontrer de nombreuses associations, à portée locale ou nationale, dans un village associatif créée par les étudiants et se répartissant sur tout le site du festival.

                Les festivaliers ont pu ainsi découvrir ou redécouvrir plusieurs associations traitant prônant une agriculture alternative et locale, ou le commerce raisonné. Les Paniers Marseillers nous ont de nouveau accompagnés dans cette aventure en proposant un stand de dégustation de légumes, et furent accompagnés entre autre par Terre de Liens, France Nature Environnement, Opti Pousse Haie.

Des associations à portée internationale comme Amnesty Internationale ou ATTAC ont contoyé des associations étudiantes comme la nôtre - CCL, l'ALLIE (fac de sciences), Sharky Sans Frontières (Polythech) ou Smoklean (Kedge BS), qui grâce à leurs cendriers ont contribué à minimiser les déchets sur le site.

Des alternatives concrètes ont aussi été proposées par des associations comme Enercoop (énergie verte, alternative à EDF), le NEF (banque solidaire) ou la Roue (monnaie locale).

Des membres de l’Alternatiba se sont arrêtés à Luminy pour le festival Toukouleur. L’Alternati’bar installé a permis au public de prendre connaissance de ce très beau mouvement, et de participer à la réalisation de la grande fête Alternatib’aioli organisée fin juin sur Marseille.

Humour, théâtre et engagement se sont aussi rencontrés lors de la représentation traitant du traité Transatlantique TAFTA dans une pièce écrite et jouée par le Collectif STOP TAFTA. Un clown de 80 ans a même interprété son spectacle « La dialectique du Professeur Pascon » avant le lancement ses festivités musicales.

La chorale de l’AMU déambula pour le plaisir de tous pendant l’après-midi pour nous faire partager les morceaux qu’ils ont travaillé cette année.

En pièce jointe, vous trouverez la liste des associations présentes, ainsi qu'une courte description de leur activité.

 

Concerts

                Les premières notes de musiques résonnèrent sur le campus de Luminy à partir de 18h avec le Zoulesbek Band, nous entraînant avec sa chanson française engagée. L’Amérique du Sud s’est ensuite invitée pour faire sortir les danseurs avec la Cumbia Libre et et une formation inédite du Muleketu, groupes incluant étudiants de Luminy d’hier et d’aujourd’hui.

Durant les inter-scènes, l’atelier danse du campus divertissait le public en proposant des ateliers de danse rock / salsa ; et dansa avec le public pendant les concerts.

Macadam Bazar, grands habitués du campus depuis plusieurs années, ont ensuite mis le feu avec leur rock festif, teinté de ska et de reggae. Ils ont laissés place aux légendes du reggae marseillais, Daïpivo, qui ont fait lever les genoux de tous sans exception.

La soirée s’est éteinte en beauté au son des vinyles reggae d’anciens étudiants de Luminy et animateurs du Reggae Lab sur Radio Zinzine, accompagnant les festivaliers dans leurs derniers pas de danse.

Un planning détaillé de la programmation se trouve ici.

Nous tenons à remercier la société Alternative Live, qui s’occupe de la sonorisation des concerts organisés par le CCL depuis plusieurs années, sans qui des évènements tels que celui-ci ne pourraient avoir lieu. De plus, son professionnalisme et ses réglages de sons minutieux permettent à tous de profiter au mieux des concerts sans embêter tout le campus.

 

Un festival écologique

                Le Toukouleur a été organisé de manière à réduire très fortement son empreinte écologique. Le festival se déroulant dans le site du parc naturel des Calanques que nous respectons énormément, nous avons tout mis en œuvre pour inculquer tous les gestes qui permettent de diminuer l'impact environnemental à tous les festivaliers (tri, vaisselle biodégradable ou consignée, toilettes sèches, boissons locales, nourriture bio du coin et/ou issue du commerce équitable, T-shirts du festival en coton équitable, sérigraphié à la main, installation son directionnelle pour ne pas qu'on entende la musique ailleurs que sur le site du festival, ...). Nous avons également fait appel à des partenaires pour nous aider : la communauté urbaine MPM nous a prêté une benne de 5m3 à titre gratuit durant les jours précédent le festival et jusqu'au lundi. Enfin, l'association Smoklean est venue mettre à disposition des cendriers sur l'ensemble du site, le tout de manière intelligente et visible.

 

Conclusion

                Dans le jours et mois qui ont suivi le festival, nous n'avons eu beaucoup de retour positifs de la part du public, mais également des associations, groupes de musiques, et bénévoles. Il faut dire que près de deux mille personnes ont assistés au Toukouleur 2015. Nous n'avons eu a déplorer aucun débordement, le festival s'est déroulé dans la bonne humeur et le respect de chacun. C'est pourquoi, nous souhaiterions rééditer cet événement pour 2016. Avec de nouveaux bénévoles, mais toujours autant de sourires.

                Tout ceci n'aurait été possible sans la force et la motivation des bénévoles qui se sont engagés, encore merci à eux. Une mention spéciale est accordée aux bénévoles ayant acceptés de prendre des responsabilités et d’avoir géré l’accueil et la répartition des autres bénévoles, des artistes et des associations, ou encore de s’occuper de la cuisine et de la gestion générale du festival.

 

 

CCL's picture
About the author
Animer, partager, avancer, s'améliorer, s'amuser